Etude contrôlée de la piasclédine dans l’arthrose de hancheLigue Tunisienne Anti Rhumatismale

Blog Thumb

Randomised, controlled trail of avocado-soybean unaponifiable (Piascledine) effect on structure modification in hip osteoarthritis : the ERADIAS study

Maheu E, Cadet C, Marty M et coll. Ann. Rheum. Dis ; 2014 ; 73 : 376-84 

 
Il s’agit d’une étude contrôlée, randomisée, en double aveugle contre placebo du traitement de la coxarthrose par l’extrait insaponifiable d’avocat et de soja (piascledine) ayant duré 3 ans.
399 patients ont été randomisés, les données ont été analysées pour 345 d’entre eux. L’âge moyen était de 62 ans, 54% étaient des femmes, l’index de masse corporelle était à 27, la durée des symptômes était de 4 ans, l’index de Lequesne normalisé (0 à 100) était à 30 et la douleur sur une échelle visuelle analogique à 37. Initialement le pincement de l’interligne articulaire était de 2,8mms.
Après 3 ans il n’y avait pas de différence entre les 2 groupes pour le pincement articulaire mais il y avait 20% de progresseurs (diminution de l’interligne égal ou supérieur à 0,5mm à 3 ans) en moins dans le groupe piascledine : 40,4%
 versus 50,3%. Il n’y avait pas non plus de différence clinique pour l’index de Lequesne, les WOMACS douleur, raideur, fonction, la douleur globale, le handicap, le jugement du patient ou la prise d’analgésique ou d’AINS. Il n’y a pas eu de différence pour la mise en place de prothèse de hanche, ce qui a été le cas dans 20,9% des cas. 
Les patients ayant un pincement articulaire plus important, inférieur à 2,5mm ont eu plus souvent recours à la chirurgie : 37,5%
 versus 11,6% sans différence entre les 2 groupes. La tolérance du traitement a été bonne, équivalente à celle du placebo.